Les finitions n’en finissent pas (un peu quand même…)

Pouah, c’est difficile, de courir après la perfection… qui court cependant un peu trop vite, m’enfin…

Alors voilà un aperçu du pont.

Les finitions n'en finissent pas (un peu quand même...) dans 3°) Construction j8vuedupont

Le fond du cockpit est habillé de lattes de mélèze. Noter l’emplacement des avirons, qui s’escamotent intégralement sous les plats bords, avec la cale adéquat à l’arrière. Au fond, les vannes et la pompe à ballast. Il faut encore vernir les bois nus et peindre le fond en crème (le blanc est déjà laqué).

k1cockpit dans 3°) Construction

Un gros plan (flou, désolé) sur les couvercles des puits de dérives, avec un dosseret cintré et dans l’exact prolongement de l’hiloire. C’est particulièrement ergonomique et confortable pour le dos, lorsqu’on est assis au fond du cockpit, et pour les mollets, quand on est au rappel. Notez les chants des cloisons habillés avec des lattes de bois massif, qui resteront vernies. C’est esthétique, et ça protège le talon d’Achille du CP.

k2puitsderive

Un petit zoom sur l’aménagement des plats bords, avec son liston élargi pour le confort au rappel, les toletières, les cales pour les poulies de spi et de bastaque, à gauche, et pour les taquets, à droite. Notez que j’ai prémonté l’accastillage, puis j’ai percé un mm plus gros que les vis,  pour pouvoir ensuite bien imbiber les trous  d’époxy : il n’est pas rare de voir un noircissement autour des vis, lié à la pénétration d’humidité. Le bout vert est la manoeuvre pour remonter la dérive, qui passe à travers un tube : Ainsi, les puits sont totalement étanches : pas de risques de remplir le cockpit, quelque soit la gite.

 

k3platbord

 

Et voici les vannes et la pompe des ballast. 2 ballast (les 2 vannes de gauche), que l’on peut remplir et vider avec la même pompe. : ci dessous en position remplissage du ballast 1…

k4vannesballastremplissage

… Et en position vidages du ballast 2…

k5vannesballastvidage

Me demandez pas comment ça marche, c’est juste extrêmement compliqué…

Laisser un commentaire